Vente de reproductions d’œuvres du peintre Julien Boily (2013-2015)

Séries d’actions ayant pour objectif de faire la promotion des œuvres de l’artiste peintre Julien Boily. Le point de départ de cette recherche a pris naissance lors d’une résidence au centre d’artistes Le Lobe dans le cadre du projet Bas-Saguenay (mai 2013) à l’Anse-Saint-Jean.

Lors de cette résidence d’une semaine, plusieurs moyens ont été mis en place afin d’inciter les citoyens de la municipalité à faire l’acquisition d’une reproduction de certaines œuvres du peintre : rencontres avec des acteurs économiques, politiques et culturels importants (directeur de la Caisse Desjardins du Bas-Saguenay, le maire et certains conseillers), vente itinérante, publicité dans un journal local, production de cartons descriptifs des œuvres et exposition d’une durée de trois mois. Cette initiative a également eu lieu à la foire Supermarket de Stockholm (février 2014) et à Faire la foire à Saguenay (janvier 2015). Ironiquement, l’oeuvre interroge les codes et la mécanique de l’art : la communauté, l’authenticité, l’originalité et les espaces d’exposition.

Le projet s’est fait avec l’accord et la participation de Julien Boily. Les deux parties se sont entendues sur une commission de 50% octroyée à Bruno Marceau sur les ventes réalisées dans le cadre du projet. Cette information ajoute au caractère subversif de l’oeuvre où des fonds publics sont détournés (CALQ, CAS) pour développer un capital privé. L’oeuvre perturbe les frontières de l’art conceptuel en l’exposant à des aspects d’ordre légal.